Il paraît qu'on n'arrive pas à vérifier la véracité de ce document.

Chers amis, réveillez-vous un peu !!!

A vous tous qui pensez que j'ai travaillé dans les services de l'Hôpital de Rennes :

Non, chers amis, ce dossier est une copie (avec l'autorisation de la famille concernée) du dossier de la défunte Madame Line de Courssou qu'elle avait introduit lors d'une réunion spéciale à Genève, dans les bâtiments de l'OMS, il y a 12 ans (en 2002), sur l'Ulcère de Buruli et l'argile. Probablement, Line a voulu témoigner de certaines initiatives intramurales en France par rapport à l'argile, en particulier en ce qui concerne les traitements des escarres "incurables". (Quand un spécialiste dans la matière ne s'en sort pas, cela devient vite "incurable").

J'ai aussi de belles expériences professionnelles (extra-murales) au niveau des escarres. (Donc, en dehors des 4 murs d'un hôpital !) Entretemps, plusieurs hôpitaux et cliniques à Bruxelles permettent que je continue à soigner mes patients à l'argile quand ils doivent être hospitalisés.

Madame Line de Courssou, infirmière d'état française, a été une autorité en France au niveau des soins à l'argile. C'est ainsi qu'elle a été chargée de l'élaboration d'un projet pilote pour les "argilages' de l'Ulcère de Buruli en Afrique. Une comité spécial de l'OMS en Suisse a félicité cette infirmière courageuse pour ses résultats incroyables avec l'argile. Elle a été une grande lumière pour les malheureux souffrants de l'Ulcère de Buruli en Afrique, il y a 12 ans.

En lisant l'article du docteur Jade Allegre sur les travaux de Line (Article paru dans le Nexus de Janvier/février 2014), nous saisissons le réel esprit de l'OMS. Pendant la présentation de ses résultats sur l'Ulcère de Buruli, à Genève, en 2002, l'armée du pays africain concerné a brutalement délogé les collaborateurs du dispensaire de Line. Pas étonnant que Line a eu un cancer qui l'a tuée en peu de temps après.

D'ailleurs, les sites internet qui présentaient les milliers de photos de tout le travail de Line sur l'Ulcère de Buruli ont été rendu inaccessibles. Par qui ? Pourquoi ? Les soins à l'argile ne coûtent presque rien et sont efficaces. Les antibiotiques, par contre, rapportent des fortunes.

Que ça soit un Ulcère de Buruli ou un mal perforant lépreux ou diabétique, ou une escarre terrible ou un cancer de la peau... l'argile est toujours effcace!

Vous pensez que je suis un charlatan ?

Venez ! Je vous en prie, venez ! Mes différents patients guéris et presque guéris vous recevront chaleureusement. Mes patients parlent le néerlandais ou le français.

D'autres patients ont été soignés (ou sont encore soignés) par leurs proches en France, parce que le personnel infirmier français a refusé d'exécuter les soins à l'argile. (Pour ces infirmiers et infirmières, il aurait fallu suivre le protocole médical de l'amputation au lieu de sauver la jambe). Pour ces patients, je dois demander leur accord. Pas tout le monde a envie de s'exposer à des inconnus. (Par contre, tout le courrier par e-mail, photos inclus, peut être consulté.)

Beaucoup de médecins belges sont perplexes, quand ils voient les résultats avec l'argile. Quand vous venez, je vous mettrez personnellement en contact avec eux. Ces médecins préfèrent que leurs noms n'apparaissent pas sur l'internet.

 

 

 

 

Certains dossiers sensibles (belges) ne pourront être consultés que par des médicaux ou paramédicaux.